La femme et l'amour dans la littérature populaire basque (XVIIIe et XIXe siècles)

Résumé : La littérature écrite basque naît vers le milieu du XVIe siècle dans le royaume indépendant de Navarre, dont la reine est précisément une femme de lettres connue, l'auteur de l'Heptameron, Marguerite de Navarre.
Grâce aux folkloristes des XIXe et XXe siècles, nous possédons un important “corpus” de la chanson basque, essentiellement de tradition orale, qui se transmet encore de nos jours, même si actuellement l'écrit vient au secours de la tradition purement orale. La chanson d'amour occupe une place privilégiée dans ce “corpus” et, même si la chronologie des chansons est difficile à définir, il apparaît normal de la situer aux XVIIIe et XIXe siècles. La symbolique amoureuse se développe à travers les noms de la femme aimée : izar (étoile), lili ou lore (fleur), urtzo (palombe) et ürtx'aphal (tourterelle), chacun de ces noms dévoilant un type de femme et d'amour différent.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers ethnologiques, Presses Universitaires de Bordeaux, 1993
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://artxiker.ccsd.cnrs.fr/artxibo-00109633
Contributeur : Jean Haritschelhar <>
Soumis le : mercredi 25 octobre 2006 - 10:26:25
Dernière modification le : jeudi 4 janvier 2018 - 11:02:18
Document(s) archivé(s) le : samedi 14 mai 2011 - 00:23:38

Identifiants

  • HAL Id : artxibo-00109633, version 1

Collections

Citation

Jean Haritschelhar. La femme et l'amour dans la littérature populaire basque (XVIIIe et XIXe siècles). Cahiers ethnologiques, Presses Universitaires de Bordeaux, 1993. 〈artxibo-00109633〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

256

Téléchargements de fichiers

624