Disparition de la racine verbale et généralisation de l'emploi du participe : le cas de l'ancienne périphrase de perfectif en diachronie - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2009

Disparition de la racine verbale et généralisation de l'emploi du participe : le cas de l'ancienne périphrase de perfectif en diachronie

(1)
1

Abstract

In the history of the occidental and central dialects of Basque, the verbal periphrases composed by the verbal stem / or the participle and the auxiliaries *edin, *ezan, egin have undergone a change in the form of their principal verb. Until now, the bascologists have presented this modification as the generalization of the use of the participle within these three periphrases. Anyway, the 15th, 16th, 17th and 18th century texts' data seem to show different tendencies depending on the auxiliaries and the periods. The periphrasis based on the auxiliaries *edin and *ezan have generalized the use of the participle at different times, and the egin auxiliary based one seems to have always principally employed the participle as its lexical verb. Thus, these data give us good evidence for proposing that these three periphrases appeared and grammaticalized on the base of two different structures : (i) verbal stem + auxiliary (periphrases with the auxiliaries *edin and *ezan), (ii) participle + auxiliary (periphrasis with the auxiliary egin).
Au cours de l'histoire des dialectes occidentaux et centraux, les périphrases composées de la racine verbale / ou du participe et des auxiliaires *edin, *ezan, egin ont subi un changement dans la forme de leur verbe principal. Les bascologues qui ont étudié cette modification (Azkue 1924, 1935, Lafon 1943, Lakarra 1985a) l'ont présentée comme la généralisation de l'emploi du participe au sein de ces trois périphrases. Cependant, les données des textes des 15, 16, 17 et 18ème siècles semblent montrer des tendances différentes selon les dialectes et, surtout, selon les auxiliaires. Les périphrases à auxiliaires *edin et *ezan ont généralisé l'emploi du participe à des époques différentes, et celle à auxiliaire egin, elle, semble toujours avoir principalement employé le participe comme verbe principal. Ces données nous font donc état de trois périphrases grammaticalisées à partir de deux structures différentes : (i) racine verbale + auxiliaire (périphrases à auxiliaires *edin et *ezan), (ii) participe + auxiliaire (périphrase à auxiliaire egin).
Fichier principal
Vignette du fichier
Lapurdum-2009-disparition-de-la-racine-verbale-diachronie.pdf (140.71 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

artxibo-00823599 , version 1 (17-05-2013)

Identifiers

  • HAL Id : artxibo-00823599 , version 1

Cite

Céline Mounole. Disparition de la racine verbale et généralisation de l'emploi du participe : le cas de l'ancienne périphrase de perfectif en diachronie. Aldaketak, aldaerak, bariazioak euskaran eta euskal testugintzan - Changements, variations et variantes dans la langue et les textes basques, Dec 2008, Bayonne, France. pp.277-287. ⟨artxibo-00823599⟩
171 View
217 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More