Une "débasquisation toponymique et patronymique" croissante vers la fin du XVIIIème siècle. - Conclusion suivie d'une description des sources manuscrites et d'une bibliographie - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2000

Une "débasquisation toponymique et patronymique" croissante vers la fin du XVIIIème siècle. - Conclusion suivie d'une description des sources manuscrites et d'une bibliographie

(1)
1

Abstract

La présente étude est en mesure de donner une idée relativement sûre de ce que devait être la situation onomastique de la région bayonnaise au cours du XVIIIe siècle. La consultation de milliers d'archives notariales et d'archives paroissiales ainsi que, entre autres, l'étude du recensement bayonnais de 1730, document extrêmement intéressant à plusieurs titres, pour ne citer que quelques unes des sources employées, permet de tirer certaines conclusions.
En ce qui concerne, par exemple, les formations purement toponymiques, c'est-à-dire les noms de lieux ou de maisons décrivant à l'origine un paysage, un relief ou la nature d'un terrain donné, formations toponymiques considérées d'ordinaire comme étant très anciennes, les formations anthroponymiques étant en général dans cette région plus récentes, il apparaît clairement que les propos de Pierre Paul Broca et de René Lafon selon lesquels le gascon est venu se substituer au basque, c'est à dire que l'occitan de Gascogne " a forcé le passage de l'Adour et s'est répandu dans la partie nord du Labourd, de Bayonne à Biarritz " (cf. Ier partie, chap. I), sont corroborés par notre étude : la quasi totalité des noms de lieux et de maisons ayant une valeur descriptive sont, en ce qui concerne le secteur littoral de Bayonne-Anglet-Biarritz, en y incluant l'ancienne paroisse de Saint-Etienne d'Arribe-Labourd, d'origine basque, ce qui permet de conclure que l'on a affaire, non seulement à un territoire historiquement basque d'un point de vue " politico administratif ", mais de surcroît à un territoire où la langue originelle était le basque car sinon on ne peut pas expliquer la présence de ces toponymes euskariens dont la valeur descriptive est sûre ou très probable.
Fichier principal
Vignette du fichier
conclusion.pdf (338.17 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

artxibo-00347622 , version 1 (16-12-2008)

Identifiers

  • HAL Id : artxibo-00347622 , version 1

Cite

Hector Iglesias. Une "débasquisation toponymique et patronymique" croissante vers la fin du XVIIIème siècle. - Conclusion suivie d'une description des sources manuscrites et d'une bibliographie : Noms de lieux et de personnes à Bayonne, Anglet et Biarritz au XVIIIème siècle. Noms de lieux et de personnes a Bayonne, Anglet et Biarritz au XVIIIe siècle : origine, signification, localisation, proportion et fréquence des noms recensés, Elkarlanean, ISBN : 2-913156-32-0, 375 p., 2000. ⟨artxibo-00347622⟩
214 View
1272 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More